RENCONTRE AVEC VALÉRIE JOUVE

DANS LE CADRE DU CYCLE « LA RECHERCHE ET SES RÉCITS »
JEUDI 5 DÉCEMBRE 2024, 19H

Vue de l'exposition Le monde est un abri au Centre photographique d'Île-de-France

Aurélien Mole

QUELS SONT LES PROCESSUS DE CRÉATION, D’ÉCRITURE, DE RECHERCHE MIS EN ŒUVRE PAR LES ARTISTES ? EST-IL POSSIBLE D’EN CONCEVOIR UNE GÉNÉALOGIE EN CARTOGRAPHIANT LES NOTIONS OPÉRATOIRES, LES PROCESSUS, LES MÉTHODOLOGIES EXPLORÉS ?

PENSÉ AVEC PASCALE CASSAGNAU, LE CYCLE DE RENCONTRES « LA RECHERCHE ET SES RÉCITS » SE PROPOSE D’ÉTUDIER LA CRÉATION DES ŒUVRES ET LEUR DEVENIR SOUS L’ANGLE DE LA RECHERCHE ARTISTIQUE.

CETTE SOIRÉE EST CONSACRÉE AU TRAVAIL DE VALÉRIE JOUVE

« La photographie est un outil qui me permet de m’expliquer le monde, l’ouvrir à d’autres possibles, et surtout tenter de donner une forme à des ressentis, des émotions et des incompréhensions. Ce n’est pas par l’art que je suis arrivée à la photographie, mais par le réel.

C’est peut-être parce que je tiens tellement à la réalité du monde, que j’ai eu tant de mal à apprivoiser un appareil photographique. L’optique photographique est tout ce que je déteste le plus dans la représentation, la visée perspectiviste, qui ordonnancerait le monde dans une hiérarchisation purement mentale des valeurs.

Ainsi, c’est en le déjouant que j’arrive à travailler avec cet appareil à représenter. Il s’agit pour moi de formuler l’idée d’une réalité, plutôt que de la mimer. Petit à petit, je construis des mondes, des propositions qui peuvent nourrir nos imaginaires à se construire autrement, et c’est actuellement en m’éloignant des villes que je cherche non plus le réel mais le vivant, époque oblige. » – Valérie Jouve

 

 

Photographe, cinéaste, Valérie Jouve enseigne à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Formée à l’ethnologie à l’Université de Lyon puis à la photographie à l’Ecole nationale supérieure de la photographie - ENSP d’Arles, elle ne cesse de questionner « les cadres dominants dans un dialogue avec des individus, des lieux décalés », écrit-elle. Elle conçoit ses expositions comme des compositions visuelles d’images réalisées indépendamment, à différentes périodes, et dont le montage fait sens. Son travail est actuellement présenté jusqu’au 14 avril au Centre photographique d’Île-de-France – CPIF à Pontault-Combault, ainsi qu’à la galerie Xippas à Paris, jusqu’au 20 avril. Il a fait l’objet d’une monographie, Valérie Jouve publiée en 2022 par les éditions Flammarion et le CNAP.

Infos pratiques

Modération :
Pascale CASSAGNAU, critique d’art, responsable des fonds audiovisuels et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques. Ses recherches portent sur les nouvelles pratiques cinématographiques dans leur dialogue croisé avec la création contemporaine, et sur le son.

 

En savoir plus sur le cycle de rencontres

 

INFOS PRATIQUES

Billet couplé (donnant accès au BAL Lab et à l'exposition Marine Peixoto. Bercy street workout. Photographies 2020 – 2023* aux horaires d'ouverture habituels)
Tarif plein : 8 euros
Tarif réduit (sous conditions) : 6 euros 
Gratuité (sous conditions)

* Un laissez-passer pour l'exposition vous sera remis le soir de la rencontre.

Cycle de rencontres organisé en partenariat avec le logo CNAP Centre national des arts plastiques.

Partager

En lien

LA RECHERCHE ET SES RÉCITS. ESQUISSE POUR UNE ENQUÊTE à VENIR

CYCLE DE RENCONTRES ORGANISÉ AVEC PASCALE CASSAGNAU ET LE CNAP

JEUDIS 1 FÉVRIER, 21 MARS, 16 MAI, 12 SEPTEMBRE, 3 OCTOBRE, 14 NOVEMBRE, 5 DÉCEMBRE 2024 – 19H

SEPTEMBRE À BRIANÇON

RENCONTRE AVEC PHILIPPE BAZIN DANS LE CADRE DU CYCLE «LA RECHERCHE ET SES RÉCITS»

JEUDI 1 FÉVRIER 2024, 19H

VERTIGES DU TEMPS

RENCONTRE AVEC JOANA HADJITHOMAS ET KHALIL JOREIGE DANS LE CADRE DU CYCLE « LA RECHERCHE ET SES RÉCITS »

JEUDI 21 MARS 2024, 19H

RÉIMAGINER LE FRAGMENTAIRE : MISE-EN-RECIT D'UNE ARCHIVE

DANS LE CADRE DU CYCLE « LA RECHERCHE ET SES RÉCITS »

JEUDI 16 MAI 2024, 19H

Aller plus loin