SMITH .

Coup de cœur du Prix LE BAL de la jeune création avec l'ADAGP

dorothee_smith_nb.jpg

Né en 1985. 

En 2007, Smith obtient un master de philosophie à l'Université Paris-Sorbonne, et, en 2011, intègre la galerie les Filles du Calvaire à Paris. En 2015, après l’obtention du diplôme de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, et du diplôme du studio national des arts contemporains - Le Fresnoy, Smith engage l’écriture d’une thèse de doctorat en Études des Arts à l’Université du Québec à Montréal. Smith vit et travaille à Paris. 

Son travail fait l'objet d'expositions personnelles (Rencontres d'Arles, Musée finlandais de la photographie, Le Château d'eau), collectives (Palais de Tokyo, Casino Luxembourg), et de projections monographiques. L'artiste explore la possibilité d'identités « autres », transgenres, proposant de dépasser les apories liées aux catégories de genre, qu'il soit identitaire, artistique ou théorique.

Il est nommé coup de cœur du jury pour le prix le BAL de la jeune création avec l'ADGP en 2019 pour son projet DÉSIDÉRATION. Forgé sur l’étymologie du mot « désir », le néologisme « désidération » désigne la nostalgie et le manque d’un objet céleste ayant disparu. Selon l’hypothèse scientifique la plus probable aujourd’hui, les briques de vie nécessaires à la genèse de l’humanité furent importées par des météorites sur notre planète, il y a des millions d’années. Aujourd’hui, quel lien nous unit encore à notre origine céleste ? Comment nous ré-approprier la dimension cosmique de notre généalogie ? Comment décrire la mélancolie liée à la distance - géographique, culturelle, biologique - qui nous sépare de notre cosmos originaire ?

Partager

En lien

Les 4 coups de cœur du jury

Prix LE BAL de la jeune création avec l'ADAGP