Wiame Haddad

Coup de cœur du Prix LE BAL de la jeune création avec l'ADAGP

wiame_haddad.jpg

Née en 1987.

Après l'obtention de son DNSEP (diplôme national supérieur d'expression plastique) à l'école Supérieur d'Art et de Design de Valenciennes et après un Erasmus à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles, Wiame Haddad concentre son travail, ses réflexions et sa pratique photographique autours de la question du Corps entre Occident et Orient.

Pour cela elle se nourrit de tout ce qui met en évidence la manière dont le corps exprime une situation d'en­fermement de conflit intérieur ; ou de conflit provoqué par un contexte historique ou social, se focalisant ainsi sur le corps comme signifiant du politique.

Elle est nommée coup de cœur du jury pour le prix le BAL de la jeune création avec l'ADGP en 2017 pour son projet Ceux qui restent. Esthétiquement, socialement et politiquement, la démarche photographique de Wiame Haddad questionne le corps comme structure signifiante. Ceux qui restent traite d’un sujet bouleversant : les prisonniers politiques marocains victimes des années de plomb sous le règne du roi Hassan II, dans les années 1970. Wiame Haddad va à la rencontre de ces rescapés et crée des portraits vidéos silencieux où le temps semble suspendu.

wiamehaddad.com

Partager

En lien

Les 6 coups de cœurs du Jury

Prix LE BAL de la jeune création avec l'ADAGP 2017