DANS LES SOUTERRAINS DU NUCLÉAIRE

DISCUSSION ET PROJECTIONS
JEUDI 14 AVRIL - 19H

Mexican Hat Disposal Cell, Utah © The Center for Land Use Interpretation – CLUI 

DEPUIS LE DÉBUT DE L'ÂGE ATOMIQUE, LE NUCLÉAIRE ET L’ESPACE SOUTERRAIN SONT ÉTROITEMENT LIÉS, SUR LE PLAN PRATIQUE COMME CONCEPTUEL. ESSAIS NUCLÉAIRES MENÉS SOUS LA TERRE, ABRIS ANTIATOMIQUES, ENFOUISSEMENT DE DÉCHETS RADIOACTIFS... AUTANT DE PRATIQUES SOUTERRAINES DEVENUES FIGURES RÉCURRENTES DES IMAGINAIRES SCIENTIFIQUES ET ARTISTIQUES RÉCENTS ET CONTEMPORAINS. DANS LE CADRE DE LA CINQUIÈME SÉANCE DU CYCLE « IMAGINAIRES DU NUCLÉAIRE » UN GÉOLOGUE, UNE ARTISTE ET UNE ÉCRIVAINE S’ENTRETIENNENT SUR LEUR CONCEPTION DES ESPACES SOUTERRAINS EN PARTIE LIÉS AU NUCLÉAIRE.

Alexandre Schubnel, chercheur en géophysique, a mis en place un dispositif acoustique sans équivalent dans le monde permettant de suivre in situ la déformation de roches soumises à des pressions et températures colossales qui règnent sous la croûte terrestre. Il dressera une histoire des enjeux sismiques des installations nucléaires à partir de la figure d’Albert Francis Birch, inventeur de l’arme nucléaire, qui en 1952 a démontré que le noyau de la terre était constitué de fer.

L'artiste Théodora Barat reviendra sur son travail en cours Fours Corners sur le désert états-unien et ses ruines radioactives. Le Four Corners Monument, au carrefour de quatre États, est l’épicentre d’une région marquée par l’extraction de l’uranium et, aujourd’hui, par la gestion des déchets radioactifs.

L'écrivaine Maylis de Kerangal, dont les romans reflètent un imaginaire écologique particulièrement attentif à la géologie, se demandera si, en littérature, la phrase qui décrit peut appréhender dans sa construction, son flux ou sa rémanence, les phénomènes quasi invisibles que sont l'atomisation, la radiation, de la contamination.

Soirée introduite par Maria Stavrinaki et animée par Kyveli Mavrokordopoulou.

Avec :

Théodora Barat, artiste, actuellement pensionnaire de l'Académie de France à Rome. Lauréate en 2021 du programme de soutien à la recherche et à la création porté par l’Institut pour la Photographie, à Lille. Associant film, photographie et installation, elle s’intéresse aux environnements en mutation, à ces moments ultimes où le paysage artificiel devient signe.

Maylis de Kerangal écrivaine, auteure de nombreux romans parus aux éditions Gallimard, dont Naissance d'un pont (2010), Réparer les vivants (2014), Un monde à portée de main (2018), Canoës (2021).

Kyveli Mavrokordopoulou docteur en histoire et théorie de l'art à l’École des hautes études en sciences sociales – EHESS, ses recherches portent sur les usages de la nucléarité dans l'art contemporain.

Alexandre Schubnel est chercheur en géophysique, directeur de recherche au CNRS, professeur attaché au Laboratoire de Géologie de l’ENS. Il construit des machines qui permettent de recréer les conditions de pression et de température prévalant jusqu’à 150 km de profondeur grâce auxquelles il étudie la mécanique des roches et des séismes.

Maria Stavrinaki est maître de conférences à l’université Panthéon-Sorbonne – Paris 1 où elle enseigne l’histoire de l’art contemporain. Elle travaille sur les croisements entre l’art de la modernité, les sciences humaines et la pensée politique et s’intéresse tout particulièrement aux questions du temps et de l’écriture de l’histoire.

Soirée organisée en collaboration avec l'Institut pour la Photographie à Lille. 

Infos pratiques

Réservation obligatoire ici
Tarif : 7 euros avec billet d’entrée pour l’exposition en cours, valable durant toute la durée de celle-ci.
Renseignements : contact@le-bal.fr

Partager

En lien

IMAGINAIRES NUCLÉAIRES

CYCLE DE RENCONTRES ORGANISÉ AVEC L’UNIVERSITÉ PANTHEON SORBONNE - PARIS 1

JEUDIS 30 SEPTEMBRE, 4 NOVEMBRE, 20 JANVIER, 17 MARS ET 14 AVRIL – 19H

IMAGINAIRES NUCLÉAIRES : LA STUPEUR

DISCUSSION ET PROJECTION

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2021 – 19H

APRÈS L’ACCIDENT, LA ZONE

DISCUSSION ET PROJECTIONS

JEUDI 17 MARS - 19H

FAIRE MÉMOIRE DU NUCLÉAIRE : TEMPS, ARCHIVES ET DESTRUCTION

DISCUSSION ET PROJECTIONS

JEUDI 20 JANVIER - 19H

Aller plus loin