ÉRIC MINH CUONG CASTAING

Exposition jeune création

eric_minh_cuong_castaing.jpg

Éric Minh Cuong Castaing (né en Seine-Saint-Denis en 1979) est chorégraphe et artiste visuel. Diplômé des Gobelins - l’école de l’image à Paris, il a été, durant plusieurs années, graphiste dans le cinéma d’animation. Intéressé par les écritures chorégraphiques en temps réel, il découvre le hip-hop en 1997, puis le butô et enfin la danse contemporaine, notamment avec le plasticien et chorégraphe allemand Va Wölfl.

Il développe au sein de la compagnie Shonen qu’il a fondée en 2007, des projets associant le corps en mouvement et l’image, par l’utilisation des nouvelles technologies envisagées en tant que nouvelles structures de perception. Ses projets qu’il qualifie d’« in socius », prennent forme au sein de réalités socioculturelles spécifiques, en partenariat avec des institutions en dehors du monde de l’art (CNRS de recherche robotique, ONG, Institut d’éducation motrice, centre de soins palliatifs...)

Sa pratique transdisciplinaire et inclusive a donné lieu à la réalisation de pièces chorégraphiques, films, installations et performances, associant notamment des danseurs et des danseuses professionnels en Europe et à Gaza, des enfants aux troubles moteurs physiques et des clubber du 3eme âge (Phoenix, 2018, L’Âge d’or, 2018, Sous Influence, 2017). Ses oeuvres ont été diffusées en France et à l’international, aussi bien dans des institutions dédiées aux arts visuels (Palais de Tokyo, Centre Pompidou, FRAC PACA, Villa Kujoyama...) qu’au spectacle vivant (Festival de Marseille, Charleroi-danse, Tanzhaus nrw-Düsseldorf, Vooruit de Gand...).

Artiste associé au Ballet National de Marseille de 2016 à 2019, il est actuellement artiste associé à l’ensemble interdisciplinaire de la Comédie de Valence et à la plateforme chorégraphique ICK Dans Amsterdam. Au sein de la compagnie Shonen, il collabore étroitement avec la dramaturge Marine Relinger, le co-chorégraphe Aloun Marchal, les danseurs et danseuses.

Éric Minh Cuong Castaing a été en 2021 le troisième lauréat du Prix LE BAL / ADAGP de la jeune création grace à son pojet Forme(s) de vie qui a fait l’objet d’une installation au BAL et d’un livre édité par LE BAL et conçu par RVB BOOKS,

Partager

En lien