MIGUEL RIO BRANCO

Oeuvres Photographiques 1968-1992
miguel-rio-branco-1968-1992-photographic-works.jpg

Co-édité avec Toluca Éditions à l'occasion de l'exposition Photographies 1968-1992 au BAL,cet ouvrage présente le travail photographique des premières années de l'artiste brésilien Miguel Rio Branco, de ses débuts en noir et blanc à New York en 1970, à son travail couleur réalisé au Brésil notamment à Salvador de Bahia, jusqu’aux images du Mexique dans les années 80. Le livre déploie un ensemble de 97 images en couleur et noir et blanc sur 120 pages et s'accompagne d'un texte inédit, Le couteau par terre, de Jean-Pierre Criqui, conservateur au service des collections contemporaines du Musée National d’Art Moderne de Paris.

"Les photographies de Miguel Rio Branco (qui est aussi peintre, et l’a été avant de devenir photographe) nous proposent un vaste catalogue de matières, assemblé avec un oeil sensible à la transmutation esthétique des motifs les plus humbles ou les plus vils. On pense ici à Baudelaire et son évocation du chiffonnier dans Les Paradis artificiels : « Tout ce que la grande cité a rejeté, tout ce qu’elle a perdu, tout ce qu’elle a dédaigné, tout ce qu’elle a brisé, il le catalogue, il le collectionne. Il compulse les archives de la débauche, le capharnaüm des rebuts. » L’excès est ce qui caractérise ici la matière – d’où cette « asphyxie » dont Miguel Rio Branco a parlé au sujet de la photographie : excès de la vie qui s’agite en tous sens, et de la mort au travail qui en forme l’inséparable envers."
- Jean-Pierre Criqui, 'Le couteau par terre' (Extrait)

Né à Las Palmas en 1946, Miguel Rio Branco  est un artiste brésilien (photographe, peintre, cinéaste et créateur d’installations multimédia) vivant et travaillant à Rio de Janeiro. En 1966, il étudie au New York Institute of Photography et en 1968 part étudier à la School of Industrial Design de Rio de Janeiro. Entre 1970 et 1972, il travaille à New York en tant que réalisateur et chef opérateur, puis réalise dans les années qui suivent plusieurs long et court-métrages expérimentaux. Parallèlement, il commence à exposer ses photographies dès 1972. Il devient à partir de 1980 correspondant pour Magnum Photos et son travail photographique est publié dans de nombreuses revues (Aperture, Stern, Photo Magazine). Considérant le livre comme un support d’expression essentiel, il conçoit de nombreux ouvrages dont Sudor Dulce Amargo (Fondo de Cultura Económica, Mexico City,1985), Natka (Fundação Cultural de Curitib, 1996), Silent Book (Cosac & Naify, 1997), Miguel Rio Branco (Aperture, 1998) et Maldicidade (Taschen, 2019).

Acheter le livre

Miguel Rio Branco, Oeuvres photographiques/Photographic Works 1968-1992
Co-édité par LE BAL & TOLUCA Editions/Editorial RM
Format : 19 cm x 26 cm
Couverture rigide
120 pages
97 images couleur et noir et blanc
Texte : Jean Pierre Criqui, Français/English
Prix : 35€

Partager

En lien

MIGUEL RIO BRANCO - PHOTOGRAPHIES 1968-1992

DU 16 SEPTEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 2020

Aller plus loin