Soirée jeune création : carte blanche à Yasmina Benabderrahmane

Projections et rencontre
Jeudi 19 mars 2020 - 20H

La renardière, Yasmina Benabderrahmane, Le Fresnoy, 2014, installation multimédia © Marc Domage

 

À l’occasion de son exposition « La Bête, un conte moderne », Yasmina Benabderrahmane s’entretient avec François Bonenfant, responsable de la section Cinéma et arts visuels au Fresnoy, Studio national des arts contemporains, sur son travail cinématographique, à mi-chemin entre le documentaire et le journal filmé.

De son premier film Portrait-Paysage (2008) jusqu’à La Renardière (2016), sa pratique du tourné/monté en super 8 et 16 mm dévoile le plus souvent son histoire familiale, des rencontres inattendues, « fragments d’images pour fragments de vies ». Elle souligne une dichotomie entre corps pudique et corps public, montre « ce que l’on ne voit pas et détourne ce que l’on voit » selon les propres mots de l’artiste.

Seront présentés au cours de la soirée des films d’artistes qui entrent en écho avec l’univers cinématographique de Yasmina Benabderrahmane.

Films projetés :
Yasmina Benabderrahmane, Portrait-Paysage, 2008, 3’54
Randa Maroufi, La Grande Safae, 2014, 15’56
Ludivine Sibelle, Le sacrifice des géants, 2013, 11’
Maxime Jean-Baptiste, Nou voix, 2018, 14’26
Andrès Baron, Mirror Travelling, 2017, 2’56
Yasmina Benabderrahmane, La Renardière, 2016, 14’29

Yasmina Benabderrahmane, née en 1983, est une artiste plasticienne, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (2009) et du Studio national des arts contemporains Le Fresnoy (2015).
Son travail a été montré dans le cadre de plusieurs expositions collectives, notamment au 54e salon d’art contemporain de la ville de Montrouge en 2009, au salon Jeune Création en 2013 ou encore à Art Vilnius (exposition Hotel Europa) en 2018. Ses films ont également été présentés au sein de festivals internationaux tels que le Festival du Film de Fesses (France), le Billboard Festival de Casablanca (Maroc) en 2016 ou bien le Festival du Film Francophone Islandais à Reykjavik (Islande) en 2018. 

Depuis 2010 François Bonenfant est responsable pédagogique Cinéma et arts visuels au Fresnoy, Studio national des arts contemporains. Il a été programmateur de Fenêtre sur le court métrage contemporain à la Cinémathèque française et pour de nombreux festivals comme le Cinéma du réel, Côté Court, Indielisboa, etc.
Il est l’auteur de deux films Ce que mon amour doit voir (2013) et CQMDV (2017).

Infos pratiques

Réservation obligatoire
Renseignements : contact@le-bal.fr

Tarif unique : 7 euros avec billet d’entrée pour l’exposition en cours*
*Valable durant toute la durée de celle-ci.

Partager

En lien

LANCEMENT "LA BÊTE, UN CONTE MODERNE" AVEC YASMINA BENABDERRAHMANE

RENCONTRE & SIGNATURE

Jeudi 12 mars 2020 – 20h

Machine Vision, Machine Hearing. Surveillance, simulation, spéculation

Cycle organisé par l’Université Gustave Eiffel – Paris Est, l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, le CNRS, l’École Normale Supérieure et LE BAL.

Jeudis 23 janvier, 6 et 27 février, 4 juin 2020 - 20h

MACHINE VISION, MACHINE HEARING. SURVEILLANCE, SIMULATION, SPECULATION.

Research cycle organized by Université Gustave Eiffel – Paris Est, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CNRS, Ecole Normale Supérieure and LE BAL.

Thursdays, January 23rd, February 6th and 27th, June 4th at 8pm

Aller plus loin