Noémie Goudal

Cinquième Corps
Du 12 février au 8 mai 2016
  • Station VI

    Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire

  • LE BAL

  • Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire
  • LE BAL

  • Observatoire VIII

    Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire

  • Observatoire X

    Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire

  • LE BAL / Martin Argyroglo

  • Observatoire IV

    Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire

  • LE BAL / Martin Argyroglo

  • Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire

  • LE BAL_Martin Argyroglo

  • In search of the first line II

    LEBAL_Martin Argyroglo

  • LE BAL_Martin Argyroglo

  • Study on perspective II

    LEBAL_Martin Argyroglo

  • Mur d'inspirations 

    LEBAL_Martin Argyroglo

LE BAL est heureux de présenter la première exposition monographique en France consacrée à Noémie Goudal. Dans Cinquième Corps, les séries In Search of the First Line (2014), Observatoires (2014) et Southern light stations (2015) côtoieront des pièces inédites produites spécifiquement pour l’espace du BAL.

Noémie Goudal crée des sculptures photographiques ambigües, par imposition, dans un paysage naturel, de structures en papier fabriquées de toutes pièces. Ces éléments architecturaux (escaliers, dômes, tours…) ou cosmiques (ellipses…), sont placés dans des océans vierges ou des étendues désertes. En s’attardant sur ces formes oniriques, le regard décèle aisément la trace d’artifices (plis, imperfections, cordes, câbles,…) caractéristiques d’objets en deux dimensions conçus pour l’unique finalité de la photographie.

Noémie Goudal explore le ciel comme un espace de re-création où l’imaginaire humain s’étend à l’infini, comme un cinquième corps fait d’éther (ou cinquième élément). Son œuvre se nourrit du regard interrogateur de l’homme sur l’univers. À la fois images et objets, les montages de Noémie Goudal se jouent de ces spéculations. Brouillant à dessein nos repères, ils oscillent entre hallucination et fait, miroirs de nos vies modernes où s’exercent simultanément d’insaisissables et contradictoires régimes de vérité.

La presse en parle

« C’est bien là que la magie opère »

En savoir plus

"(...)a place where the viewer will be free to wander, explore and get lost(...)"

En savoir plus

« Un autre voyage au royaume des images, où l'œil aime se perdre et en redemande »

En savoir plus

"(...)The revelation of the fiction through the artist’s voluntary highlighting of the two-dimensionality of the image makes these objects even more enigmatic, emphasised too by their direct relationship with the background.(...)"

En savoir plus

Exposition organisée avec  la participation de la galerie Les filles du calvaire, Paris et de la Galerie Edel Assanti, Londres.
Certains tirages de l'exposition ont été réalisés par les laboratoires Picto.

Partager

Autour de l'expo

Corps volatils

Cycle cinéma autour de Noémie Goudal - Cinquième corps

Du 8 mars au 3 mai

Les signatures du printemps

Signatures au Bal Books

Le jeudi 21 avril à 19H

Round #3

Organisée par LE BAL et l'EHESS

Jeudi 24 mars 20H

Aller plus loin