Les immobiles / Léa Habourdin et Thibault Brunet

Carte blanche LE BAL PMU 2014
Du 14 au 25 janvier 2015
  • Carte blanche PMU (2014)

    Léa Habourdin et Thibault Brunet

  • Léa Habourdin

  • Carte blanche PMU (2014)

    Léa Habourdin et Thibault Brunet

  • Léa Habourdin

  • Carte blanche PMU (2014)

    Léa Habourdin et Thibault Brunet

  • Léa Habourdin

  • Carte blanche PMU (2014)

    Léa Habourdin et Thibault Brunet

  • Léa Habourdin

LE BAL présente la cinquième carte blanche PMU donnée à de jeunes photographes. Après Malik Nejmi, Mohammed Bourouissa, Olivier Cablat et Kourtney Roy, le travail de Léa Habourdin et Thibault Brunet est à l’honneur.

« Bien qu’ayant toujours fait partie de notre paysage, le café PMU évoquait un monde lointain et abstrait vaguement incarné par des images éparses glanées au fil des ans : lieux enfumés où évoluent quelques spécialistes affairés, noms de chevaux sonnant comme des aphorismes abstraits, files d’attente au guichet... D’emblée il nous est apparu évident de partir de ces images mentales plus ou moins fantasmées et, loin de tout relevé documentaire, d’opter plutôt pour la métaphore et l’onirique. »
Léa Habourdin et Thibault Brunet

 

Un ouvrage co-édité par LE BAL, PMU et Filigranes Editions accompagne l’exposition.

La presse en parle

« L’intérêt de leur travail réalisé en immersion auprès des habitués, « Les Immobiles » , des bars PMU du Nord de la France, réside avant tout dans la volonté de Léa Habourdin et Thibault Brunet de ne pas fusionner leurs méthodes et de ne pas effacer leurs différences, en d’autres termes, de mettre en tension deux régimes opposés d’images »
« Un travail original, entre documentaire et poésie, qui met notamment l’accent sur la force du lien social et humain qui traverse cet univers de rencontres et de passion »
« La carte blanche vue comme un laboratoire de création »

À l'occasion de cette cinquième Carte blanche, le PMU et LE BAL rendent hommage aux 4 lauréats des précédentes éditions en présentant une pièce de leurs travaux récents depuis l’exposition de leur Carte blanche PMU au BAL.

Aller plus loin