Médiumnité & Photographie

Rencontre avec Virginie Rebetez
Mercredi 6 février 2019 - 20h

Virginie Rebetez/Malleus Maleficarum

Quels liens existent-ils entre l'image et la médiumnité? Quels ponts les pratiques médiumniques établissent-ils entre la photographie d'un mort et le monde des vivants?  Avec son travail au long cours 'Malleus Maleficarum', Virginie Rebetez s'intéresse aux guérisseurs du canton de Fribourg et plus spécifiquement à la figure de Claude Bergier, accusé de sorcellerie et brûlé au bûcher au 17ème siècle. A travers lui, la photographe suisse investit le passé et les pratiques des médiums, dont elle discutera avec la guérisseuse Audrey Séné lors d'une soirée spéciale mêlant rencontre, projection et séance médiumnique. 

Publié chez Meta/Books en 2018, le travail Malleus Maleficarum de la photographe suisse Virginie Rebetez investit l'histoire des médiums et guérisseurs du canton de Fribourg, très répandus dans cette région catholique et fortement enracinés dans la culture locale. En les plaçant dans un contexte historique plus large, celui de la chasse aux sorcières, elle découvre leur pratique et leur passé, plus particulièrement à travers la figure de Claude Bergier, accusé de sorcellerie et brûlé au bûcher en 1628. En organisant des séances médiumniques avec différents guérisseurs, Rebetez fait revenir Bergier et construit ainsi des liens entre les gens et les lieux séparés dans le temps et l’espace. Le 6 février, Virginie Rebetez sera présente au BAL pour une rencontre-projection autour de ce travail. Elle sera accompagnée lors de cette soirée de la médium guérisseuse Audrey Séné pour une séance médiumnique avec le personnage de Claude Bergier ainsi qu'une discussion autour de la pratique de médium en relation avec la photographie.

(...) La photographie est une sorte d'alchimie: elle permet d'extraire l'image d'un objet et sa reproduction aboutit à une transformation en un autre objet. Ce n'est pas uniquement la matérialisation de la lumière sur un support, elle transporte le monde dans sa représentation. La photographie est un processus vivant de transfert des présences et absences d'un endroit à un autre. Cette notion de transfert est essentielle à l'élaboration de nombreux rituels ou pratiques de mise en liens qui sont censées reproduire un message sous un autre format – d'un monde d'ailleurs avec son propre rythme temporel à un monde d'ici, celui dans lequel nous vivons. La personne ou l'objet reliant ces deux dimensions est le médium qui rend possible ce transfert. Il est la porte qui permet le passage du message, tout comme l'objectif de la caméra permet le passage de la lumière. (...)

Elisa Rusca, écrivaine, historienne de l'art et commissaire d'exposition
Extrait du texte, «Tracer des ponts – Le perroquet, la dame et l'objectif », Malleus Maleficarum publié par Meta/Books, 2018
 

Infos pratiques

Inscription obligatoire
Tarif unique : 7 euros avec billet d’entrée pour l’exposition en cours*
*Valable durant toute la durée de celle-ci.
Renseignements : balbooks@le-bal.fr
Rejoindre l'évènement FB

Partager

En lien

MALLEUS MALEFICARUM

VIRGINIE REBETEZ

Aller plus loin