Absent.e.s et survivant.e.s : documenter l’effacement

Discussion avec Emmanuel Alloa, Karima Lazali et Bahar Madjzadeh
Jeudi 31 janvier 2019 - 20h

Comment saisir, par l’image, l’absence et la disparition ?

La suppression physique ou symbolique de certains groupes de la population est une expérience majeure de la violence politique contemporaine –  épilogue récurrent des révolutions et face obscure des conflits. « Obscure » car écrire l’histoire de cette violence, c’est butter sur la logique d’effacement (des êtres, des traces, des mémoires) dont elle procède. Au prisme de l’histoire iranienne contemporaine, cette soirée se penche sur les façons de documenter, raconter et saisir cet effacement, et l’expérience-limite de ce qu’est le gouvernement par la mort.

Avec

Emmanuel Alloa est maître de conférences en philosophie à l’Université de Saint-Gall en Suisse et Senior Research Fellow au Pôle National Suisse de Critique de l'Image (Bâle). Il dirige la collection Perceptions et codirige la collection Média/théories aux Presses du réel. Ses recherches se situent à l’intersection de la phénoménologie, de l’histoire des idées et de l’esthétique.

Karima Lazali est psychologue clinicienne et psychanalyste. Elle a publié en 2018 Le trauma colonial, Une enquête sur les effets psychiques et politiques contemporains de l’oppression coloniale en Algérie aux Editions La Découverte.

Bahar Majdzadeh, artiste chercheuse, elle s’intéresse à la période en Iran qui se situe entre deux moments décisifs : la Révolution de 1979 et le massacre des prisonniers politiques de 1988.

Modération : Chowra Makaremi, anthropologue et chercheuse au CNRS, associé à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux – IRIS. Ses travaux portent sur l’anthropologie de l’Etat, les formes juridiques et ordinaires de la violence et l’expérience qu’en font les sujets, notamment en situation d’exil.

Infos pratiques

Inscription obligatoire

Tarif unique : 7 euros avec billet d’entrée pour l’exposition en cours*
*Valable durant toute la durée de celle-ci.

Partager

En lien

Hannah Darabi

Rue Enghelab, la révolution par les livres, Iran 1979-1983

Du 10 Janvier au 11 Février 2019

Penser la révolution iranienne au temps présent

Journée d'étude À L’OCCASION DES 40 ANS DE LA RÉVOLUTION

Lundi 11 février 2019 - de 10h à 18h

HANNAH DARABI

RUE ENGHELAB, LA RÉVOLUTION PAR LES LIVRES. IRAN 1979/1983