Humain / Non-Humain

Cycle conçu par LE BAL, l'ens et l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
DU 26 JANVIER AU 7 JUIN 2018

Dans la continuité des cycles « Marx en scène » en 2016 et « Matérialismes à l’œuvre » en 2017, LE BAL, l’École normale supérieure (ENS) et l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 s'associent pour un cycle de débats-projections consacré à la distinction entre l’humain et le non-humain et aux paramètres qui déstabilisent et brouillent cette différenciation. Au travers du prisme de l’animisme, de l’intelligence artificielle, des sensibilités non-humaines, du post et du trans-humanisme, les débats invitent à penser un décentrement de l’humain et envisager ce que certains considèrent comme un "Nonhuman Turn", qui serait en train de se produire dans les sciences humaines.

Vendredi 9 février – 20h
L’objet animé, entre fiction, politique et inquiétante étrangeté

Avec l’artiste Roee Rosen et et Jean Pierre Rehm, délégué général du FID Marseille

Peintre, écrivain et cinéaste israélo-américain, Roee Rosen développe depuis presque trente ans une œuvre singulière dans laquelle se croisent création de personnages fictifs et fiction autobiographique, hybridation de traditions iconographiques et littéraires (des vies des saints et martyres de la Légende dorée médiévale à l’imaginaire des livres pour enfants ; du romantisme allemand aux symboles du nazisme, en passant par le surréalisme) et regard critique sur la politique israélienne contemporaine.

À partir de la projection de son film The Burried Alive Videos (2013), Roee Rosen revient sur l’un des thèmes qui traverse son œuvre depuis ses débuts : l’animation des objets aux forts enjeux symboliques, psychiques et politiques.

Jeudi 8 mars – 20h
Aux frontières de l’humain. Pour une anthropologie comparée des créatures artificielles

Avec l’anthropologue et réalisateur Emmanuel Grimaud

Faut-il que les robots nous ressemblent ? Que gagne-ton à cultiver la confusion entre l’homme et la machine ou comment faire pour la dépasser ? Emmanuel Grimaud s’intéresse aux interactions entre humains, artefacts et technologies dans des domaines aussi divers que la religion, la robotique ou l’astro-morphologie. Auteur d’ouvrages sur les interactions avec les machines (Dieux et Robots, 2008 ; Le Jour où les robots mangeront des Pommes, 2011 ; Robots étrangement humains, 2012), il a réalisé différents films dont Ganesh Yourself (2016) qui présente l’avatar androïde d’un dieu hindou et ses interactions multiples avec la foule dans les rues de Mumbai en Inde. Il travaille actuellement sur un autre robot, Durga, qui mesure l’énergie vitale de ceux qui viennent la consulter.

 

Jeudi 12 avril – 20h
Donna Haraway et les communautés inter-espèces

Avec le cinéaste Fabrizio Terranova

La pensée de Donna Haraway (historienne et professeure au Centre pour l'histoire de la conscience à l'université de Santa Cruz en Californie) s’est déployée dans le champ de l’histoire des sciences, des biotechnologies et des relations inter-espèces sans jamais se départir d’un engagement féministe et écologiste. Son Manifeste cyborg (1984) a fait tomber les barrières entre humains et non-humains au profit d’identités hybrides, libérées des structures normatives de genres ou d’espèces. L’écriture d’Haraway est également reconnaissable à son incomparable créativité dans son usage du langage et à ses accointances avec la (science-)fiction. Fabrizio Terranova consacre un portrait filmique à cette figure iconoclaste. Il nous entraîne dans un univers où les êtres vivants de toute espèce et les machines non seulement cohabitent mais forment ensemble des communautés hybrides. À partir de la présentation d’une série d’extraits de son film Donna Haraway: Story Telling for Earthly Survival (2016), le cinéaste évoque sa rencontre avec la philosophe et la manière dont il a conçu un film qui, dans sa forme-même, témoigne de l’originalité d’une pensée singulière.

 

Jeudi 3 mai – 20h
Au-delà de l’humain ?

Avec les artistes Fabien Giraud, Raphaël Siboni et Laurence Bertrand-Dorléac, commissaire d’exposition

Le travail de Giraud et Siboni est sous-tendu par une aspiration au décentrement, à un déplacement des perspectives, pour adopter un point de vue qui redéfinit la pratique du cinéma vers une expérience extrahumaine. Notamment, le développement des drones et de certains nouveaux dispositifs de mesure et de vision nous propulse dans des coordonnées spatio-temporelles différentes. Pour penser l’avenir de l’homme faut-il nécessairement délaisser le référent humain ? Que peuvent nous apporter les théories post-humanistes quant à la manière de nous raconter ? À partir de la projection de leurs films, les artistes exposent leur vision en dialogue avec Laurence Bertrand-Dorléac, co-commissaire de l’exposition « Artistes & robots » présentée au Grand Palais au printemps 2018. Cette exposition entend interroger le statut de l’activité artistique et créatrice à l’ère de la robotique et de l’intelligence artificielle, et proposer au visiteur d’expérimenter des œuvres issues de la collaboration entre des artistes et les programmes informatiques qu’ils ont inventés.

 

Jeudi 7 juin – 20h
Vers une photographie sans l’homme ?

Avec Joanna Zylinska, artiste et théoricienne des nouveaux médias

Située à la croisée entre réflexion théorique et pratique artistique, l’œuvre de Joanna Zylinska (professeure des nouveaux médias et de la communication à l’université Goldsmith de Londres) interroge les enjeux éthiques, épistémologiques et politiques des nouveaux médias. Auteure de nombreux livres comme Bioethics in the Age of New Media (2009), Life after New Media: Mediation as a Vital Process (2012) et Minimal Ethics for the Anthropocene (2014), Joanna Zylinska revient sur son dernier ouvrage Nonhuman Photography publié en 2017. Elle s’interroge sur le devenir de la photographie dans le contexte d’une culture visuelle caractérisée par le développement de nouvelles formes de captation, de vision et de circulation des images qui sont régies par des logiques technologiques et algorithmiques. Cette perspective d’une photographie dissociée de toute intervention humaine sera mise en relation avec le projet photographique de Joanna Zylinska intitulé Active Perceptual Systems.
 

Programme sous réserve de modification

Infos pratiques

Rensignements : poret@le-bal.fr

Cycle conçu par Ada Ackerman, Alice Leroy et Antonio Somaini, avec le soutien des équipes de recherche THALIM (Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité – CNRS/Paris 3) et LIRA (Laboratoire international de recherches en arts – université Sorbonne Nouvelle Paris 3).

Partager

En lien

Séance inaugurale du cycle "Humain / Non Humain"

A l'Ecole Normale Supérieure

Vendredi 26 janvier 2018 - 10h À 13h

L’objet animé, entre fiction, politique et inquiétante étrangeté

Avec Roee Rosen, artiste, et Jean Pierre Rehm, délégué général du FID Marseille

Vendredi 9 février 2018 - 20h

Aux frontières de l’humain. Pour une anthropologie comparée des créatures artificielles

avec l’anthropologue et réalisateur Emmanuel Grimaud

Jeudi 8 mars 2018 - 20h

Donna Haraway et les communautés inter-espèces

avec le cinéaste Fabrizio Terranova

Jeudi 12 avril 2018 - 20h

Aller plus loin