La persistance des images

Les Carnets du BAL # 5
Carnet du BAL 5

La collection Les Carnets du BAL a pour objectif d’explorer les enjeux de l’image contemporaine et d’appréhender dans toute sa diversité la notion de «document» visuel. Chaque sujet abordé donne lieu à des contributions théoriques, des présentations et analyses d’œuvres dispensées par des artistes, philosophes, historiens, anthropologues et critiques de renom, à partir d’exemples choisis dans les champs de la photographie, de la vidéo et du cinéma.

Qu’elles soient mentales, photographiques, cinématographiques ou de toute autre nature, pourquoi se souvient-on de certaines images plus que d’autres ? Comment ces images parviennent-elles à se fixer dans notre conscience de spectateur ? Les textes réunis dans cet ouvrage font appel à des disciplines aussi variées que l’histoire de l’art, la pratique artistique, la psychanalyse, les sciences cognitives ou l’histoire.

Parmi les images qui passent, s’échappent ou disparaissent dans un flux, certaines sont persistantes. C’est d’ailleurs le fondement de l’invention de la photographie : l’histoire d’une image fugace qu’on a forcé à se fixer. Bien au-delà de la photographie et de sa technique, la persistance des images interroge la perception que l’on a de ce flux. Qu’elle soit mentale, photographique, cinématographique ou de toute autre nature, la question se pose de savoir pourquoi une image s’inscrit dans la durée, comment elle s’installe dans la mémoire. Pourquoi se souvient-on de certaines images plus que d’autres ? Comment ces images parviennent-elles à se fixer dans la conscience et le cerveau du spectateur ? Comment sont-elles travaillées par les artistes visuels et comment l’écrivain s’en saisit-il ? Quels liens la psychanalyse permet-elle de nouer entre l’image persistante et l’image traumatique ? Comment certains événements persistent-ils dans la mémoire collective sous la forme d’images matricielles ? 
Guillaume Le Gall

CONTRIBUTEURS

Guillaume Le Gall,
Paul-Laurent Assoun,
Florent Brayard,
Gerard Byrne,
Jérôme Dokic,
Michel Gauthier,
Mishka Henner,
Camille Henrot,
Arnault Pierre,
Alexander Streitberger,
Jean-Baptiste Thoret,
Tanguy Viel

Direction éditoriale : Guillaume Le Gall (maître de conférences en histoire del’art contemporain à l’université Paris-Sorbonne - Paris IV, et commissaired’exposition indépendant).

Direction de collection : Diane Dufour et Christine Vidal (LE BAL)

Les Carnets du BAL # 5, s'appuie en partie sur le séminaire intitulé La persistance des images, qui, à l'initiative du BAL, s'est tenu les 21 et 22 octobre 2013 à l'EHESS, à Paris.

Parution : 22 octobre 2014
Disponible en librairie et au BAL BOOKS
240 pages
23 euros
Livre broché, 15 x 20,5 cm
Coédition LE BAL, ÉDITIONS TEXTUEL, CENTRE NATIONAL DES ARTS PLASTIQUES.

Le numéro 5 des Carnets du BAL a été réalisé grâce au soutien du ministère de la Culture et de la Communication, secrétariat général, service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation ; du Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, direction générale de l’enseignement scolaire ; de l’École des hautes études en sciences sociales, EHESS.
 

Acheter Les Carnets du BAL # 5

Partager

En lien

La persistance des images

Le 21 et 22 octobre 2013

Que peut une image?

Les Carnets du BAL # 4

Les images manquantes

Les Carnets du BAL # 3

Aller plus loin