Grazia

"Omniprésence des dispositifs de surveillance, déshumanisation de l'économie, statu quo bureaucratique, novlangue des médias, zones de non droit, no man's land... Entre réappropriation poétique et scrupuleux travail documentaire, comme celui d'Henk Wildschut autour du démantèlement de la «jungle» de Calais ou les portraits signés Debi Cornwall d'anciens détenus de Guantanamo exfiltrés dans des « pays tiers », l'exposition dresse un état des lieux inquiet."
Grazia, Julien Bécourt

Partager

En lien

En suspens

Du 9 février au 13 mai 2018