FR / EN

LES PARTENAIRES

LE BAL bénéficie d’un montage financier mixte : partenaires publics et privés ont été associés, aux côtés de la Ville de Paris, partenaire principal, à la rénovation du lieu puis à la programmation.

LE BAL reçoit également le soutien de fondations publiques et privées pour les programmes pilotes mis en oeuvre par la Fabrique du regard (plate-forme pédagogique du BAL)




PARTENAIRE PRINCIPAL

 

Ville de Paris



PARTENAIRES DE LA RÉNOVATION

 

 


Conseil Régional d’Île de France

Ministère de la Culture et de la Communication

Fondation du Patrimoine grâce au mécénat de la Fondation Total

Suez Environnement

Vinci

Un club de 20 collectionneurs-fondateurs



PARTENAIRES

 

 

 

Ministère de l’Éducation nationale

Agence nationale pour la cohésion sociale et pour l’égalité des chances

Préfecture de Paris et d’Île de France – Direction départementale de la cohésion sociale

Centre National des Arts Plastiques

Fondation BNP Paribas

Fondation Culture et Diversité

Fondation de France

Fondation Total

Fondation PSA Peugeot-Citroën

PMU

SFR



PARTENAIRES MEDIA


 

 

Art Press

Polka

paris-art.com

France Culture

Télérama

Wombat

Time Out Paris

 


PARTENAIRES INSTITUTIONNELS ANNUELS

 

 

Maison Rouge

Fondation Cartier pour l’art contemporain

Maison Européenne de la Photographie

Jeu de Paume



LES LIEUX ASSOCIÉS


 

 

Cinéma des cinéastes

Jeu de paume

La Fémis

L’École des hautes études en sciences sociales

Play Bac

Sciences Po Paris



LES PARTENAIRES TECHNIQUES


 

 

ACL

Circad

 

Fot imprimeurs

Sitescom.eu

Champagne Henriot


LES PARTENAIRES ONT DIT DU BAL. . .



BERTRAND DELANOË, MAIRE DE PARIS

 

« La création du BAL contribue à la vitalité et au rayonnement culturel de Paris en offrant au plus grand nombre un nouveau lieu tout entier dédié à l’image-document. Paris accueille, avec le BAL, un outil de compréhension du monde contemporain, de décryptage de ses images et de leur complexité.

Dans la société médiatique, à l’heure de l’explosion des moyens de communication, il est particulièrement nécessaire de former les citoyens, notamment les nouvelles générations, à la critique des images et à l’expérience d’oeuvres documentaires sur tous les supports : la photographie, le cinéma, la vidéo, et tous les nouveaux médias.
Le travail pédagogique du BAL auprès des établissements scolaires commencé il y a deux ans par la Fabrique du regard bien avant l’ouverture du lieu, est à ce titre tout à fait exemplaire.
Il s’agit aussi de célébrer la beauté, l’audace, l’intelligence que peut porter l’image, en présentant de nouveaux talents aux côtés de travaux historiques méconnus, et en créant une plate-forme d’échanges, de rencontres et de débats autour des multiples écritures du réel.
Je suis particulièrement heureux que le BAL renforce la présence de la création contemporaine dans le nord de Paris, dans une nouvelle dynamique autour d’un pôle d’institutions et de lieux dédiés à l’image : LE POLE NORD de Batignolles à Montmartre avec le Cinéma des cinéastes, la Fémis, le BTS photo du Lycée Renoir, la Cité des arts, la Fondation Kaddist ou encore Magnum Photos.
C’est pourquoi Paris, comme de nombreux partenaires publics et privés, a mis toute son énergie à rendre possible un projet inédit et novateur, qui n’aurait pu voir le jour sans la détermination, l’énergie, la générosité et le talent de Raymond Depardon et Diane Dufour.

Je souhaite à chacun une merveilleuse découverte du BAL. »

Retour haut de page


DANIEL VAILLANT, MAIRIE DU 18ème, DÉPUTÉ DE PARIS, ANCIEN MINISTRE

 

« Dans le domaine des arts et de la création, le 18e a toujours été un arrondissement innovant. De la peinture à la chanson, en passant par le cinéma ou les musiques actuelles, le 18e offre à la culture sous toutes ses formes un patrimoine fécond et un état d’esprit propice à la création et aux renouvellements artistiques permanents.

En ouvrant ses portes dans l’ancienne guinguette Chez Isis, célèbre dans les Années folles, le BAL s’inscrit pleinement dans cet héritage. À deux pas de la place de Clichy, le 6, Impasse de la Défense deviendra désormais un espace consacré à l’image documentaire, un lieu d’exposition, de débats et de découvertes unique à Paris.
Je suis donc fier et heureux de voir s’ouvrir dans notre arrondissement ce nouveau lieu tout entier dédié à l’image et à la réflexion, toujours salutaire, sur ses usages.
Le rayonnement du BAL s’étend, bien entendu, au-delà des frontières de la capitale. Il n’en reste pas moins un lieu de proximité, ancré dans son environnement. Sa vocation pédagogique, son ouverture sur le quartier, son travail en synergie avec les acteurs phares de notre arrondissement sont, en effet, des atouts incontournables pour associer les habitants du 18e à cet ambitieux projet.
Grâce à son équipe dynamique, dirigée par Diane Dufour, et sous le patronage de Raymond Depardon, cet espace a été pensé pour que chacun, experts ou profanes, puisse s’enrichir et apprendre sur l’image documentaire.
Je vous invite donc à venir visiter nombreuses et nombreux, ce lieu culturel majeur qui ouvre ses portes en septembre et souhaite une longue et belle carrière au BAL. »


Retour haut de page


JEAN-PAUL HUCHON, PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL D’ÎLE-DE-FRANCE

 

« À deux pas de la place de Clichy, la guinguette Chez Isis, autrefois renommée mais fermée depuis de nombreuses années, va rouvrir sous la forme d’un nouveau lieu dédié à la création documentaire contemporaine. Cette renaissance, on la doit à Raymond Depardon, Diane Dufour et l’Association des Amis de Magnum Photos. Le pari de cet espace est ambitieux. Lieu d’exposition, LE BAL sera également un lieu de confrontation et d’interrogation sur les nouvelles formes visuelles. Des conférences et des débats y seront programmés, ainsi que des programmes pédagogiques, notamment à destination du jeune public.

Avec le développement du numérique, d’internet ou encore du mobile, la relation à l’image vit aujourd’hui une révolution comparable à celle que le livre a connue avec l’invention de l’imprimerie par Gutenberg. La multiplication des supports de diffusion est la conséquence la plus immédiate de ce bouleversement technologique. Pour mieux comprendre ces défis, nous avons besoin de lieux comme LE BAL. C’est la raison pour laquelle la Région Île-de-France a souhaité dès le départ soutenir la création de cette nouvelle plate-forme réactive.
Plus particulièrement, la Région Île-de-France s’est engagée aux côtés de la Fabrique du regard, plate-forme pédagogique du BAL, dont l’action a démarré en septembre 2008 avec un fort objectif de sensibiliser les jeunes citoyens à la société des images et à la place particulière que peut jouer l’image dans la formation générale de l’élève. Encourager sa curiosité, l’aider à construire son propre regard, lui donner le goût et la capacité de décrypter les images de l’Histoire contemporaine, sont les objectifs de ce programme.

Par son soutien au programme « Mon OEil ! », la Région Île-de-France a ainsi permis à plus de 1 700 lycéens franciliens de formations généralistes et professionnelles, de s’initier à la lecture des images, lors de visites d’expositions, de projections de films et d’ateliers en classe. Longue vie au BAL ! »


Retour haut de page


FRÉDÉRIC MITTERRAND – MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION

 

« Nous apprendre à voir, à lire les images et à déchiffrer les lignes et les signes du réel : telle est l’ambition de ce nouveau lieu dédié au document sous toutes ses formes.

Nouveau lieu, ou plutôt lieu revisité, réinvesti d’un regard neuf et d’une exigence nouvelle, puisque cet espace d’exposition, de débats et de transmission, c’est-à-dire d’échanges, est une ancienne et prestigieuse salle de bal, au coeur de ce laboratoire par excellence de la photographie qu’a toujours représenté Paris. Son nom même nous invite à entrer dans la  » danse  » de l’interprétation des signes documentaires.
Je me réjouis particulièrement qu’à l’heure où prolifèrent les images, notamment via les technologies numériques et Internet, chacun, en particulier les plus jeunes et singulièrement les scolaires, puisse ainsi aller à l’école du spectateur, se frayer un chemin vers le document et être initié à la  » Fabrique du regard « , grâce à un programme pédagogique et culturel exceptionnel.
Cette initiative exemplaire, lancée et menée à bien par Raymond Depardon et Diane Dufour, entre en pleine résonance avec le nouvel élan que j’ai souhaité donner à la photographie en créant pour elle une Mission au sein même du ministère de la Culture et de la Communication. Cette mission vise non seulement à relancer la politique de commande et de soutien à la création, mais aussi à mettre en lumière notre patrimoine, ainsi que les expositions et le foisonnement de projets qui se déploient sur tout notre territoire.

Je suis certain que LE BAL contribuera fortement à exercer notre regard et, par là, à l’enrichir de tout ce que nous aurons su apprendre à lire, dans les plus subtils linéaments et interstices du réel et de ses représentations. Il nous ouvrira ainsi bien des horizons, bien des espaces de contemplation, de pensée critique et citoyenne. Il nous révélera en même temps tout un imaginaire, indissociable de la réalité complexe que capte et saisit l’image du réel. »


Retour haut de page


CATHERINE FERRANT – DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE LA FONDATION TOTAL
EDOUARD DE ROYÈRE – PRÉSIDENT D’HONNEUR DE LA FONDATION DU PATRIMOINE

 

« C’est dans le cadre de son accord de partenariat avec la Fondation du Patrimoine que la Fondation Total a contribué à la réalisation du projet LE BAL.

Nous sommes heureux d’avoir ainsi pu aider l’association des Amis de Magnum Photos, dont le rêve de redonner vie à ce site nous a particulièrement séduits.
Pour nous en effet, restaurer le patrimoine ne signifie pas seulement rénover les bâtiments.
Au-delà, il s’agit de sauvegarder la mémoire de lieux chargés d’histoire, de retrouver leur âme. Et aussi de les accompagner vers un nouveau destin. »

 


Retour haut de page


BENJAMIN FERNIOT – DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT FRANCE DE SUEZ ENVIRONNEMENT

 

« Suez Environnement a souhaité accompagner l’Association des Amis de Magnum Photos à travers LE BAL, nouveau lieu de découverte de l’image, d’exposition, de débats, et de sensibilisation des jeunes.

Sensible aux actions de la Fabrique du regard, plate-forme pédagogique du BAL, de former les jeunes à la lecture de l’image et particulièrement à la présence de l’image dans la cité, SUEZ ENVIRONNEMENT a souhaité soutenir le programme  » Mon Journal du monde « , et ainsi devenir partenaire fondateur du BAL dans la continuité de son soutien apporté à la rénovation du bâtiment. »

 


Retour haut de page


PIERRE DUPRAT – DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION DE VINCI

« Depuis 2008, VINCI est le partenaire des Amis de Magnum Photos. Le rapprochement ne date pas d’hier puisque depuis près de vingt ans, VINCI propose à des photographes de l’agence de suivre les grands chantiers du Groupe, tant en France qu’à l’international, et de réaliser un travail photographique libre et engagé, reflet de leur sensibilité artistique.

 

Soutien financier, VINCI a également apporté son savoir-faire de bâtisseur en pilotant les travaux de restauration du BAL qui accueille aujourd’hui le projet tant attendu de Raymond Depardon et Diane Dufour qui offre pour la première fois un lieu ambitieux à l’image documentaire. »


Retour haut de page


RÉMI FEREDJ – PRÉSIDENT DE LA SEDP, DIRECTEUR DU DÉPARTEMENT ESPACE ET PATRIMOINE DE LA RATP

« La participation de la SEDP au projet de rénovation du BAL s’inscrit dans les valeurs de la société : la valorisation patrimoniale, la mise en valeur du travail de photographes, et l’investissement dans le milieu associatif en apportant bénévolement l’expertise de professionnels.

C’est pourquoi, depuis 2006, la SEDP a choisi d’être partenaire du projet de rénovation du BAL en apportant ses compétences de conseil en maîtrise d’ouvrage et son expertise en réhabilitation.
La SEDP est aujourd’hui fière d’être associée à cette réussite culturelle et architecturale. »

 


Retour haut de page


RÉGINE COQUERAN-GÉLIN – DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE D’ALCATEL-LUCENT

« Alcatel-Lucent, partenaire de la première heure du BAL, est heureux de voir s’ouvrir ce lieu exceptionnel qui donne vie à un espace dédié à l’image documentaire en réhabilitant le patrimoine architectural d’une salle de bal des Années folles. À l’heure du tout numérique, cet espace offrira une occasion unique de s’interroger sur la représentation du réel grâce aux nouvelles technologies. Longue vie au BAL et à sa trépidante inventivité. »

 


Retour haut de page


ANTOINE SIRE – DIRECTEUR MARQUE, COMMUNICATION ET QUALITÉ DE BNP PARIBAS

« Le Groupe BNP Paribas s’est mobilisé et a choisi de soutenir LE BAL, premier lieu dédié à la photographie documentaire en France et ce, depuis l’origine du projet car sa vocation est en accord avec les valeurs du Groupe que sont la créativité, la réactivité, l’engagement et l’ambition.

Pour notre groupe, soutenir LE BAL, c’est contribuer à assurer la diffusion, la promotion et la présentation au public du travail de photographes documentaires. C’est aussi pour nous la volonté de défendre et de valoriser une éthique de la photographie documentaire et de mener une action culturelle et pédagogique la plus large possible. C’est ainsi que depuis plus de trois ans, BNP Paribas Wealth Management se fait l’écho du travail des photographes de Magnum Photos en organisant dans ses locaux des cycles d’expositions destinés aux clients et aux collaborateurs. »

 


Retour haut de page


ELÉONORE DE LACHARRIÈRE – DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE LA FONDATION CULTURE & DIVERSITÉ

« Dans notre société où règne l’image, il est primordial pour la Fondation Culture & Diversité d’agir dans ce domaine. Le projet de Raymond Depardon et de l’équipe du BAL, d’éduquer par le regard, de rendre les jeunes acteurs, et non spectateurs passifs, de notre société correspond aux convictions et aux ambitions de la Fondation. C’est donc la troisième année que le BAL / L’Association Les Amis de Magnum Photos et la Fondation mettent en place le programme  » l’Image en partage « , qui permet chaque année à plus d’une vingtaine de jeunes de l’éducation prioritaire d’être sensibilisés à l’image documentaire. Ce programme, très intense, s’articule autour de visites, de rencontres et d’ateliers de lecture d’images pour aboutir à la réalisation d’une publication par les lycéens sur un thème qu’ils définissent en début d’année scolaire. »

Retour haut de page


MARIE-ANNE BERNARD – DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE LA FONDATION FRANCETÉLÉVISIONS

« La Fondation Francetélévisions, créée il y a maintenant trois ans, a pour vocation de soutenir des projets qui offrent une ouverture sur le monde de la culture à des publics qui, pour des raisons multiples (origines sociales, géographiques, vieillesse, maladie, handicap), en sont éloignés. Elle s’inscrit en cela dans le droit fil d’une des missions fortes du groupe Francetélévisions : rendre la culture accessible au plus grand nombre et réaffirmer sa conviction d’une importance capitale de la culture dans le processus d’intégration sociale et la formation des citoyens. Dans ce registre, la Fondation Francetélévisions soutient financièrement une vingtaine de projets par an, balayant un large éventail de disciplines culturelles : danse, musique, opéra, théâtre, cinéma, cultures urbaines ou photographie. » Mon Oeil ! « , programme d’initiation à la lecture des images proposé par la Fabrique du regard, plate-forme pédagogique du BAL, à des élèves des établissements d’Île-de-France, est, par sa qualité, son impact et ses résultats, emblématique de la volonté de la Fondation France télévisions d’être utile. Mais la réussite de ce beau projet ne serait pas possible sans la passion, la volonté, la ténacité et la formidable énergie de Diane Dufour et de toute son équipe. La Fondation Francetélévisions est non seulement heureuse mais aussi fière d’être à leur côté. »

Retour haut de page


BENOIT CORNU – DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION DU PMU

« À l’origine du partenariat : le lieu même, ancienne salle de bal devenu le plus grand point de vente PMU après la Seconde Guerre mondiale, et ce, jusqu’en 1992.

En s’associant au BAL, le PMU témoigne aussi de son engagement en faveur de la création photographique contemporaine, porteuse de différents regards sur le temps présent. Le PMU est fier d’être partenaire de l’Association des Amis de Magnum Photos et d’accompagner l’ouverture du BAL, dans un but d’échange et de partage d’émotions autour de l’image documentaire. »

Retour haut de page


ORIANE BONIFASSI – RESPONSABLE DE SFR JEUNES TALENTS PHOTO

« SFR, mécène du BAL, confirme son soutien auprès de la jeune scène photographique contemporaine en créant, via son dispositif SFR Jeunes Talents et en partenariat avec LE BAL, le premier prix dédié à la jeune création photographique européenne.

 

Ce prix, destiné aux jeunes de moins de trente ans résidents en Europe, a pour but d’accompagner un lauréat dans la réalisation d’un projet de création d’une oeuvre photographique documentaire. En 2009, le premier prix a été attribué à Marie Sommer. En 2010, le jury a choisi de récompenser le travail de Lolita Bourdet, en 2011 Dorothée Davoise et en 2012 Sylvain Couzinet-Jacques. »

Retour haut de page

 

HUGUES DUFOUR - DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE LA FONDATION PSA PEUGEOT CITROËN

« La jeune Fondation PSA Peugeot Citroën, lancée en 2011, soutient des projets sociaux, éducatifs ou culturels et environnementaux autour du thème de la mobilité. Le programme pédagogique Mon Œil!, un des premiers projets soutenus à notre lancement, est emblématique de cette démarche consistant à favoriser l’accès à la culture via une réflexion-action sur l’image. La Fondation a choisi, pour l’année scolaire 2012-2013, de renouveler son soutien au programme Mon Œil! qui offre aux jeunes scolaires une meilleure mobilité géographique, culturelle et mentale.

La centaine de projets de mobilité soutenus par la Fondation PSA Peugeot Citroën donne la mesure de l’importance vitale de l’accès à la mobilité pour tous car le cloisonnement physique et psychologique est déterminant de l’exclusion, que ce soit en termes d’emploi, d’éducation ou de culture. »

Retour haut de page