FR / EN

COMMON OBJECTS / LEWIS BALTZ

Du 23 mai au 24 août 2014


Le BAL BOOKS présente le Common Objects, livre-objet conçu par Pierre Hourquet et coédité par Steidl et Le BAL, avec des textes de David Campany et Dominique Païni.

Lewis Baltz avait déjà souligné l'influence du cinéma sur sa photographie, tout
comme les critiques qui ont souvent insisté sur point. Mais c’est la première
fois, à l’occasion de l’exposition Common Objects au BAL, qu’il cite des sources
concrètes : Hitchcock, Godard et Antonioni, et nous dévoile une sélection de
leurs films des années 40 aux années 70. L’intensité des couleurs qui a capté
l’attention de Baltz apparait dans Zabriskie Point, Les Carabiniers et Le Désert
Rouge, alors que dans les films antérieurs tels que Psycho, Cinquième Colonne et
La Notte, il retient l’atmosphère d’après-guerre et de terreur, de suspicion et
de paranoïa, un décor étrange qui rend visible la grande peur du vide sous
toutes ses formes.

 

 

 

 

 

Pour cette exposition, LE BAL a demandé à l’artiste et graphiste parisien Pierre
Hourquet d’imaginer un concept de livre novateur, permettant de confronter et de
créer une interaction visuelle entre les images de Baltz et les extraits de ces
films. Le livre produit est merveilleusement bien imprimé par Steidl, mais c'est
surtout la conception qui surprend : 120 pages brochées dans un étui en
plastique sérigraphié, souple comme une pochette de disque. Les extraits de
films sont imprimés sur un plastique transparent rhodoïd qui recouvre les pages
blanches, et à de rares occasions les propres images de Baltz. Ainsi, le
catalogue du musée classique prend une place et une utilisation propres !

Le livre comprend des extraits des séries Candlestick Point, Ronde de Nuit,
Prototype Works, Tract Houses et Sites of Technology, ainsi que des textes de
l'historien du cinéma et conservateur Dominique Païni et de l’écrivain et
conservateur David Campany.

Pour accompagner ses expositions, LE BAL a coédité quelques très grand livres
tels que Anticorps d’Antoine D'Agata, lauréat du prix du meilleur livre aux
Rencontres d'Arles, ou encore Ponte City de Mikhael Subotzky et Patrick
Waterhouse. Nous sommes tout aussi fiers de vous présenter cette nouvelle
publication, fine et intelligente autour du travail de Lewis Baltz.

Lewis Baltz avait déjà souligné l'influence du cinéma sur sa photographie, tout comme les critiques qui ont souvent insisté sur point. Mais c’est la première fois, à l’occasion de l’exposition Common Objects au BAL, qu’il cite des sources concrètes : Hitchcock, Godard et Antonioni, et nous dévoile une sélection de leurs films des années 40 aux années 70. L’intensité des couleurs qui a capté l’attention de Baltz apparait dans Zabriskie Point, Les Carabiniers et Le Désert Rouge, alors que dans les films antérieurs tels que Psycho, Cinquième Colonne et

La Notte, il retient l’atmosphère d’après-guerre et de terreur, de suspicion et de paranoïa, un décor étrange qui rend visible la grande peur du vide sous

toutes ses formes.

 

Pour cette exposition, LE BAL a demandé à l’artiste et graphiste parisien Pierre Hourquet d’imaginer un concept de livre novateur, permettant de confronter et de

créer une interaction visuelle entre les images de Baltz et les extraits de ces films. Le livre produit est merveilleusement bien imprimé par Steidl, mais c'est

surtout la conception qui surprend : 120 pages brochées dans un étui en plastique sérigraphié, souple comme une pochette de disque. Les extraits de films sont imprimés sur un plastique transparent rhodoïd qui recouvre les pages blanches, et à de rares occasions les propres images de Baltz. Ainsi, le catalogue du musée classique prend une place et une utilisation propres !

 

Le livre comprend des extraits des séries Candlestick Point, Ronde de Nuit, Prototype Works, Tract Houses et Sites of Technology, ainsi que des textes de l'historien du cinéma et conservateur Dominique Païni et de l’écrivain et conservateur David Campany.

 

Pour accompagner ses expositions, LE BAL a coédité quelques très grand livres tels que Anticorps d’Antoine D'Agata, lauréat du prix du meilleur livre aux Rencontres d'Arles, ou encore Ponte City de Mikhael Subotzky et Patrick Waterhouse. Nous sommes tout aussi fiers de vous présenter cette nouvelle publication, fine et intelligente autour du travail de Lewis Baltz.

 

Lewis Baltz avait déjà souligné l'influence que le cinéma avait pu exercer sur sa photographie, tout comme les critiques qui ont souvent insisté sur ce point. Mais c’est la première fois, à

En savoir plus...

PONTE CITY : STEIDL & LE BAL

© Mikhael Subotzky, Ponte City, Steidl & LE BAL, 2014

Publié en avril 2014 à l'occasion d’une exposition homonyme au BAL, PONTE CITY est le produit de cinq ans de travail documentaire mené par Mikhael  Subotzky et Patrick Waterhouse.

Produit de l’association du graphiste Ramón Pez et de l’éditeur Steidl et lancé à l’occasion d’une exposition homonyme organisée au BAL entre le 23 janvier et le 20 avril 2014, ce

En savoir plus...

THE MAKES / Eric Baudelaire et Jean-Marie Courant


Photographies trouvées, pages arrachées de Ce Bowling sur le Tibre et Scénarios Non-Réalisés de Michelangelo Antonioni

 

« Le titre dit l’essentiel de ce qu’il faut savoir, et le montage fonctionne ainsi : un assemblage de photos noir et blanc, issus du cinéma japonais, en regard de pages arrachées d’un livre, dont certains paragraphes restent lisibles. Ces textes sont extraits de notes de travail publiées par Michelangelo Antonioni dans deux recueils : Ce Bowling sur le Tibre, et Scénarios Non Réalisés. Antonioni y note des ébauches de scénarios, ce qu’il appelle des « embryons narratifs ». Les plus intéressantes transcrivent des intentions qu’il décrit comme irréalisable, non pas pour des questions de production, mais parce qu’elles contiennent des recherches sur les limites de ce que peut faire un film, limites qu’il exorcise par l’écriture.

 

 

Photographies de tournage de films de série B, de polars, de films de samouraï, ou de films d’auteur – documents glanés de manière hasardeuse pendant mes huit mois au

En savoir plus...

KEIZO KITAJIMA / PHOTO EXPRESS: TOKYO


Le BAL et STEIDL rééditent en fac-simile la série mythique des 12 livrets publiée en 1979 à l’occasion de l’exposition de Keizo Kitajima à la galerie CAMP, Photo Express : Tokyo (Shashin Tokkyübin).

 

Chaque livret, numéroté de 1 à 12 et publié chaque mois, pendant un an reproduit sur 16 pages les photographies de la série mythique de Keizo Kitajima sur ses errances nocturnes à Tokyo ainsi que des images des installations dans l’espace de la galerie. Ces livrets, que Kitajima qualifie de «réflecteurs» de soi, présentent à fond perdu une image par page ou une image par double page, communiquant par la maquette le même esprit de performance et la même énergie que les "happenings" mensuels dans la galerie.

En dépit de sa simplicité, un tel projet n’avait jamais été réalisé auparavant. L’échelle du projet, alliée à l’exubérance du jeune photographe captent immédiatement l’attention du

En savoir plus...

ANTICORPS / EDITION LIMITEE

DISPONIBLE AU BAL BOOKS

100 exemplaires du livre Anticorps sont enrichis d’un tirage

18 x 24 cm - Phnom Penh, 2009 (A) ou Tokyo, 2004 (B) -

signé par Antoine d’Agata, numéroté, et présenté dans un coffret.

Journal autobiographique, récit d’une quête ardue, radicale mais lucide, vécue la nuit, mêlant sexe, errances, souffrance et drogues, Anticorps offre une plongée vertigineuse dans la nuit

En savoir plus...

CHEZ ISIS, LES ARCHIVES DU BAL

CHEZ ISIS, LES ARCHIVES DU BAL

Dans les années folles, le 6, Impasse de la Défense était un cabaret, un «hôtel d’amour» et une salle de bal. Haut lieu de fête et de plaisir, la guinguette Chez Isis attirait une clientèle

En savoir plus...

TURFISME DE MALIK NEJMI


LE BAL et PMU se sont associés afin de confier, pour cette première édition, une Carte Blanche à Malik Nejmi pour photographier l’univers des courses et des parieurs, dans les cafés ou sur les

En savoir plus...

RIP PAR MOHAMED BOUROUISSA


 

L’idée du titre m’est venue en voyant ces trois lettres sur une banderole de supporters. « R.I.P. » est l’abréviation de rest in peace en langue anglaise, qui signifie

En savoir plus...

RENÉ ET JEAN DE LOLITA BOURDET

LAURÉATE DU PRIX SFR JEUNES TALENTS - LE BAL 2010

'René & Jean', aux éditions Filigranes.

SFR, partenaire du BAL, confirme son soutien auprès de la jeune scène photographique contemporaine en créant, via son dispositif SFR Jeunes Talents et en association avec LE BAL, le premier prix dédié aux Ecoles d’Arts.

Ce prix, destiné aux étudiants des 58 écoles d’art françaises en fin de cycle, a pour but d’accompagner un lauréat dans la réalisation d’une œuvre photographique documentaire

'Le roman familial de Lolita Bourdet, est dominé par les liens qu’elle a renoués avec ses deux grand-pères, associés, dans ses souvenirs d’enfance, à des sensations que le temps a

En savoir plus...

PHOTO EXPRESS : TOKYO DE KEIZO KITAJIMA


Steidl et LE BAL rééditent en fac-simile la série mythique des 12 livrets parus en 1979 par Keizo Kitajima, Photo Express: Tokyo, résultant d’un travail inédit exposé de janvier à décembre

En savoir plus...

CARNETS DU BAL #1


 

Les Carnets du BAL # 1, s'appuie en partie sur le colloque intitulé L'Image-document entre réalité et fiction, qui, à l'initiative du BAL, s'est tenu les 3 et 4 novembre 2009 à la Fémis, à Paris. Epuisé.

En savoir plus...

A CRIMINAL INVESTIGATION DE WATABE YUKICHI


Watabe Yukichi (1924-1993), reporter photographe indépendant,  a couvert la plupart des grands évènements historiques et politiques se déroulant à Tokyo.

En 1958 il se voit accorder

En savoir plus...

ANONYMES, L’AMERIQUE SANS NOM : PHOTOGRAPHIE ET CINEMA


Depuis les années trente, la culture nord-américaine célèbre l’individu et l’individualisme, tandis que presque tous ses grands créateurs ont exprimé le sentiment croissant d’anonymat, la

En savoir plus...

TOPOGRAPHIES DE LA GUERRE


Comment imaginer qu’autre chose que la bataille puisse représenter la guerre?

Les œuvres photographiques ou vidéos réunies dans cette exposition laissent délibérément hors cadre

En savoir plus...

LES CARNETS DU BAL


 

Depuis 2010, la collection LES CARNETS DU BAL a pour ambition d’offrir des textes de référence sur les enjeux de la représentation du monde par l’image, où contributions théoriques

En savoir plus...

TEUFELSBERG


LE BAL et SFR Jeunes Talents se sont associés pour lancer en 2009 le premier Prix dédié aux Écoles d’art.

 

Ce prix, destiné exclusivement aux étudiants en fin de cycle d’une des

En savoir plus...

L’ANTI-COLLECTION


LE BAL souhaite encourager la création et la diffusion de livres d’artistes. De cette ambition est née l’Anti-collection, construite sur un principe simple : un graphiste-designer de talent s’empare d’une œuvre  jamais publiée d’un photographe, vidéaste, ou cinéaste, et conçoit, en dialogue avec lui, un livre-objet en édition limitée, numérotée et signée, avec un tirage de tête.

 

 

THE MAKES est le premier objet de l’Anti-collection.

 

« Le titre dit l’essentiel de ce qu’il faut savoir, et le montage fonctionne ainsi : un assemblage de

En savoir plus...

LES ÉDITIONS DU BAL


LE BAL, à travers sa politique d’édition, souhaite encourager la création et la diffusion de livres.

En association avec des maisons d’édition spécialisées autour de l’image (Steidl,

En savoir plus...