PRIX LE BAL DE LA JEUNE CRÉATION AVEC L'ADAGP / YASMINA BENABDERRAHMANE

LAURÉATE 2019

© ADAGP Paris 2017

LE BAL et l’ADAGP sont heureux d’annoncer la lauréate de cette deuxième édition : Yasmina Benabderrahmane, pour son projet À bras le corps exposé au BAL en 2019 et accompagné d’une publication. Yasmina Benabderrahmane se voit également remettre une dotation de 20 000 euros qui lui permettra de mener à bien son projet.

Le Prix LE BAL de la Jeune Création avec l’ADAGP est destiné aux photographes et/ou vidéastes de moins de 40 ans résidant en Europe. Il a pour but d’accompagner le (la) lauréat(e) pendant deux ans dans la réalisation d’un projet de création déjà amorcé. Seront privilégiés les projets s’inscrivant dans le spectre large de l’image-document, fixe et en mouvement, représentant différentes hypothèses sur le monde, différentes postures, différentes constructions de l’expérience humaine.

Lors de sa première édition, Le Prix le BAL de la Jeune Création avec l’ADAGP a élu Clément Cogitore, pour son projet Braguino ou La communauté impossible, exposé au BAL du 15 septembre au 23 décembre 2017. Cette année le jury présidé par Diane Dufour, directrice du BAL, est composé de : Hugues Aubry, mécène ; Alain Bublex, artiste  ; Léa Bismuth, commissaire d’exposition indépendante ; Elizabeth Garouste, artiste et designer ; Régine Hatchondo, directrice générale de la création artistique, Ministère de la Culture ; Valérie Jouve, photographe ; Rebecca Larmarche-Vadel, Palais de Tokyo et Thomas Schlesser, directeur de la Fondation Hartung-Bergman.

Parmi les 497 dossiers reçus, le jury a souhaité également distinguer 5 coups de cœur : Josh Bilton, Mélanie Pavy, Enrique Ramirez, Maxence Rifflet et Sebastian Stumpf.

Les coups de cœur bénéficieront en septembre 2018 de deux journées de masterclass où ils auront la possibilité de rencontrer des professionnels et personnalités du monde des arts visuels (éditeurs, graphistes, responsables d’institution, critiques, artistes, collectionneurs, etc.) dans le but de mieux cerner les enjeux de leur travail, d’enrichir et de faire évoluer leur projet de création. 

«  JE SUIS ISSUE D'UNE FAMILLE MUSULMANE PRATIQUANTE : LA REPRÉSENTATION DU CORPS EST VUE COMME UN SACRILÈGE. D'AUTRE PART JE SUIS FILLE DE COIFFEURS ET AI GRANDI DANS UN INSTITUT DE BEAUTÉ. POUR AUTANT, LE RAPPORT AU CORPS A TOUJOURS ÉTÉ UN TABOU DANS MA FAMILLE. CETTE DICHOTOMIE ENTRE LE CORPS PUDIQUE DANS LA SPHÈRE INTIME ET LE CORPS PUBLIC EST POUR MOI SOURCE D'ÉTONNEMENT ET DE FASCINATION. J'ASPIRE À MONTRER CE QUE L'ON NE VOIT PAS ET À DÉTOURNER CE QUE L'ON VOIT. »
   — Yasmina Benabderrahmane 

 

Biographie

Yasmina Benabderrahmane est née en 1983 à Rueil-Malmaison. Diplômée de l’école Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, en 2009 et du Studio national des arts contemporains Le Fresnoy en 2015, son travail a fait l’objet de plusieurs expositions collectives, notamment au 54e salon d’art contemporain de la ville de Montrouge en 2009, ou encore le salon Jeune Création en 2013 au CENTQUATRE. 

En savoir plus

adagp_grand.jpg   logo_copie_privee_noir.jpg 

Avec le soutien du Ministère de la Culture.

Projet soutenu par les Cercle des 100 Amis Mécènes du BAL 

Partager

En lien

Clément Cogitore

Braguino ou la communauté impossible

Du 15 septembre au 23 décembre 2017

Aller plus loin