Usages géopolitiques des images

Le 19 et 20 octobre 2015

Image satellite, Forensic Oceanography: The Deadly Drift of a Migrants’ Boat in the Central Mediterranean, 2011

Charles Heller, Lorenzo Pezzani et SITU Research

À partir d'une problématique chaque année renouvelée, ce séminaire transdisciplinaire envisage les enjeux de l'image-document et appréhende ce que peut recouvrir dans toute sa diversité et complexité la notion de document associée à différents champs d'études. Des études de cas sont dispensées par des invités de renom issus de différents champs de la connaissance et de l'histoire des formes.

« Depuis le milieu des années 1970, la géopolitique a connu de considérables transformations conceptuelles et pratiques qui ont donné naissance à de nouveaux champs, renouvellements nécessaires au vu des défis des sociétés contemporaines extrêmement complexifiées. Mais alors que l’on ne s’étonne plus de l’immense production et diffusion d’images à l’échelle globale – en tout temps, tous lieux, sur tous supports –, il existe peu de réflexions sur leurs usages géopolitiques. Cela tient essentiellement à un obstacle quantitatif : comment penser une globalisation qui, par nature, nous échappe en raison de notre incapacité à tout voir et à tout savoir ? Le champ du géopolitique est à cet égard extrêmement sensible, car il concentre une multiplicité de problèmes que l’on ne saurait lister exhaustivement, mais dont on explorera certaines pistes. »
Jacinto Lageira, modérateur du séminaire

INTERVENANTS

Peter Adey, géographe, professeur au Royal Holloway, Université de Londres
Anne-Laure Amilhat Szary, géographe, anime, au sein du laboratoire CNRS PACTE, le groupe de recherche « Frontières, altérité, marges, mondialisation, expérimentation »
Kader Attia, artiste
Annette Becker, historienne, professeure à l'Université Paris-Ouest Nanterre la Défense
Virginie Brinker, maître de conférences en littératures francophones à l’université de Bourgogne
Aline Caillet,maître de conférences en esthétique et philosophie de l’art à l’Université Paris-Sorbonne
Valérie Jouve, photographe
Marie-José Mondzain, philosophe et écrivain, directrice de recherche au CNRS
Michael Neuman, en charge de CRASH, Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaires à Médecins sans frontières
Lorenzo Pezzani, architecte et Charles Heller, réalisateur, Centre for Research Architecture, Goldsmiths, University of London
Frédéric Pouillaude, maître de conférences en philosophie de l’art à l’Université Paris-Sorbonne et membre de l’Institut universitaire de France
Irit Rogoff, professeur en cultures visuelles, Departement of Visual Cultures Goldsmiths, University of London
Marie Voignier, artiste, réalisatrice

Infos pratiques

Le séminaire a lieu à L'EHESS
École des Hautes Études en Sciences Sociales
105, Bd Raspail 75006 Paris

Gratuit sur inscription
250 places
Les frais de transport, d’hébergement, de restauration ne sont pas pris en charge.

Formulaire de préinscription à envoyer à fabriqueduregard@le-bal.fr avant le 27 septembre 2015.

En collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de la culture et de la communication, le Centre national des arts plastiques, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Partager

En lien

THE EYES TALK #2

Est-il encore possible de produire des images politiques?

SAMEDI 12 NOVEMBRE À 19H

THE EYES TALK #2

Is a political image still possible today ?

SATURDAY, NOVEMBER 12 - 7:00 pm

Aller plus loin