Mark Cohen

Dark knees (1969-2012)
Du 27 septembre au 8 décembre 2013
  • Bare thin arms against aluminum siding, 1981

    Mark Cohen

  • Pascal Martinez

  • Woman with red lips smoking, 1975 / Courtesy ROSEGALLERY

    Mark Cohen

  • Pascal Martinez

  • Bubblegum, Wilkes-Barre, 1975

    Mark Cohen

  • Pascal Martinez

  • Torn shirt, Wilkes-Barre, 2012

    Mark Cohen

  • Pascal Martinez

  • Blackberries, 2008 / Courtesy ROSEGALLERY

    Mark Cohen

LE BAL présente cet automne la première exposition majeure en Europe du photographe américan Mark Cohen.

« Mark Cohen est né en 1943 à Wilkes-Barre, petite ville minière de Pennsylvanie. Au début des années 1970, tout en s’inscrivant dans la droite ligne de la « Street photography », genre dominant de la photographie américaine à cette période, il invente une écriture singulière marquée par un agencement fulgurant des lignes et, au même moment, une saisie instinctive de la qualité organique, sculpturale des formes. Dans son atelier, se font face deux photographies : l’une de la période surréaliste d’Henri Cartier-Bresson et l’autre d’Aaron Siskind. On retrouve la géométrie élégante de l’un et la plénitude aride de l’autre dans l’oeuvre de Mark Cohen, exposée par John Szarkowski au MoMA dès 1973.

Arpentant inlassablement depuis 40 ans les rues de sa ville natale et de ses environs, Mark Cohen capture, ou plutôt prélève, des fragments de gestes, postures ou corps.

En coupant et sculptant ainsi dans l’épaisseur du monde, la photographie de Mark Cohen impose par touches successives une vision kafkaïenne, impitoyable et poétique, d’un territoire avec lequel il fait corps. Une vision de l’intérieur.

Cet ensemble remarquable, construit le plus souvent sans viser - l’appareil photo tenu à bout de bras - repose sur des impulsions de quelques fractions de seconde. Parfois éblouies par la lumière artificielle d’un flash, ces visions distillent une inquiétante étrangeté. Les corps semblent mal à l’aise, menacés, perdus, trop hilares ou réduits à leur dimension érotique. Les objets communs appa- raissent isolés, mystérieux, menaçants. 

Répétitif jusqu’à l’obsession, il ne sait ni ce qu’il cherche ni pourquoi il est venu, mu par la beauté d’une rencontre fortuite, par les tourments ou délices qu’il devine dans la substance de l’autre.

Il y a dans la brutalité de son œil, une âpreté, une énergie nerveuse, une équivoque et une grâce qui font de l’acte de photographier l’expression d’une révélation. »
Diane Dufour

On retrouve cette énergie brute dans le livre Mark Cohen - Dark Knees, conçu avec les Éditions Xavier Barral à l’occasion de l’exposition.

La presse en parle

« Bonne pioche ! Depuis les photos à l’uppercut de Lisette Model, Leon Levinstein ou de William Klein, on n’a pas vu une œuvre d’une telle brutalité et d’un tel voltage. »
« Les images bouillonnent d’énergie, de curiosité, d’inventivité formelle. […] Cohen shoote à l’instinct. Sa pratique est comparable à l’écriture automatique des surréalistes : bourrée de trouvailles, d’incongruité, de poésie »

Exposition co-produite par LE BAL et le Nederlands Fotomuseum à Rotterdam (du 8 novembre 2014 au 11 janvier 2015)
En collaboration avec la Bruce Silverstein Gallery à New York et la ROSEGALLERY à Los Angeles.
Avec le soutien des Services culturels de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

Partager

Autour de l'expo

All my life

Cycle cinéma autour de Mark Cohen

Du 1 octobre au 26 novembre 2013

Americans

Rencontre avec Christopher Morris

Mardi 2 octobre 2013 à 20h

Performance de Thomas Clerc

Mercredi 20 novembre 2013 à 20h

Les visions surréalistes de Mark Cohen

Conférence de Guillaume Le Gall

Mercredi 27 novembre 2013 à 20h

Kesengawa

Rencontre avec Naoya Hatakeyama

Samedi 9 novembre 2013 à 12h

Performance dansée sur une lecture

Julia Cima / Cécile Mainardi

Mercredi 30 octobre 2013 à 20h

Super Vision

Rencontre avec Mishka Henner

Mercredi 23 octobre 2013 à 20h

Rencontre autour de la mission France(s) Territoire Liquide

avec Aglaé Bory, Brigitte Bauer et Geoffroy de Boismenu

Mercredi 16 octobre 2013 à 20h

The abstraction of space

Rencontre avec Toshio Shibata

Mercredi 9 octobre 2013 à 20h

Aller plus loin