Lewis Baltz

Common objects
Du 23 mai au 24 août 2014
  • Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Janeth Rodrigez-Garcia

  • Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Lewis Baltz, Candlestick Point, installation au BAL, 2014

    Janeth Rodrigez-Garcia

  • Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Lewis Baltz, Candlestick Point, installation au BAL, 2014

    Janeth Rodrigez-Garcia 

  • Candlestick Point, 1987-1989, Bruxelles, Fondation A Stichting

    Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Pascal Martinez

  • Dana Point no. 1, 1970, The Prototype Works, Bruxelles, Fondation A Stichting

    Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Pascal Martinez

  • Sites of Technology, 1989-1991, Surveillance video, Sophia Antipolis (FR) Collection particulière

    Lewis Baltz, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

  • Pascal Martinez

« Il pourrait être utile de penser la photographie comme un espace profond et étroit entre le roman et le film. » Lewis Baltz

Commissaires invités: Dominique Païni et David Campany

Conçue par Dominique Païni, David Campany et Diane Dufour et en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition revient sur ses séries les plus remarquables de The Prototype Works (1967-1976) à Ronde de nuit (1992-1995) et interroge pour la première fois l’influence du cinéma, notamment européen (Godard, Antonioni) sur la formation de cette oeuvre majeure.
Première exposition en France consacrée à cet artiste depuis la rétrospective au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1993, l’exposition au BAL intervient après les expositions qui ont récemment mis à l’honneur le travail de Lewis Baltz aux Etats-Unis (Art Institute of Chicago, 2010 et National Gallery of Art, Washington, 2011) et en Europe (Kestnergesellschaft, Hannovre 2012 et Albertina, Vienne, 2013).

Les séries The Prototype Works (1967-1976), Tract Houses (1969-1971), Nevada (1977), Continuous Fire Polar Circle (1986), Candlestick Point (1987-1989), Sites of Technology (1989-1991) ainsi que Ronde de nuit (1992-1995) seront exposées en regard de plusieurs extraits de films : La Cinquième Colonne, Psycho d’Alfred Hitchcock, Zabriskie Point, La Notte et Le Désert Rouge de Michelangelo Antonioni, ainsi que Les Carabiniers de Jean-Luc Godard.

 

À l'occasion de l'exposition, LE BAL co-édite avec Steidl, un livre-objet conçu par Pierre Hourquet avec des textes de David Campany et Dominique Païni.

La presse en parle

« Together, the images convey a sense of detachment and isolation but also have a disturbing beauty. »
« Sans être dépouillée, cette photographie, assez proche du minimalisme, prouve à la fois la force d’un medium capable d‘enregistrer le hors-champ et la singularité d’un artiste très exigeant et détaché, comme si sa voie, presque naturellement tracée, l’avait délivré de tout excès »
« Plus qu’un artiste, Baltz est peut-être le grand saboteur. […] On lui a donné une machine à voir et il a ramené des images plates, ensoleillées, écrasées de chaleur, étouffantes, mais surtout sidérées. Sonnées. Des images cassées de l’intérieur. »

L’exposition est organisée en collaboration avec la Fondation A Stichting, Bruxelles, le Fotomuseum Winterthur, David Knaus et la Artworkers Retirement Society.
Avec le soutien de la Galerie Thomas Zander, Cologne et la Gallery Luisotti, Santa Monica.

Partager

Autour de l'expo

American Sublime

Cycle cinéma autour de Lewis Baltz

Du 27 mai au 1er juillet 2014

Soirée autour de Lewis Baltz

Jeudi 26 juin 2014 à 18h

Poussières d'Amérique

Discussion avec Arnaud des Pallières

Mardi 17 juin 2014 à 20h

Lewis Baltz Research Fund

Lauréats 2015 : Alessandro Laita & Chiaralice Rizzi

LEWIS BALTZ RESEARCH FUND

LAURÉATS 2016 : Reichrichter

Aller plus loin